Le Blog

Que faire en cas d’erreur des banques : médiation ou justice ?

24 février 2017



Comme nous vous l’avons indiqué dans nos précédents articles, les erreurs des banques sur vos prêts immobiliers peuvent vous rapporter gros. Mais cela ne se fait pas tout seul : ce n’est pas parce que vous avez découvert l’erreur que vous allez automatiquement toucher le pactole.

 

Justice ou médiation ?

La première étape est l’analyse de votre prêt immobilier, qui vous permettra de savoir précisément si vous avez un prêt immobilier mal rédigé. Vous vous appuyez pour cela sur notre forfait « diagnostic » qui vous indiquera clairement ce qu’il en est.

Mais une fois que l’erreur est révélée, que faut-il faire ?  Tout dépend de votre volonté, du délai dont vous disposez pour demander réparation, et du montant de l’indemnisation attendu.

Ce que nos clients réalisent le plus souvent, c’est la médiation : il faut prendre rendez-vous avez son banquier, lui exposer la problématique détectée, et lui proposer une solution amiable pour résoudre ce problème. Généralement, cela aboutit à une réduction sans frais du taux d’intérêt contractuel, de quelques dixièmes de points. Une autre forme de négociation consiste à négocier un taux préférentiel pour un autre prêt : vous serez en position de force pour exiger un taux très concurrentiel, ou bien l’exonération des frais de dossier par exemple.

Mais la médiation a ses limites : les banques sont de plus en plus contactées sur ce type de problématiques et préfèrent jouer l’affrontement léger, en refusant vos négociations, ou plus lourdes en acceptant de répondre devant la justice, partant du principe que vous n’oserez pas y aller, ou que vous vous épuiserez avant la fin du procès, les délais de justice pouvant durer plusieurs années. La médiation ne permet pas non plus de tirer le meilleur rendement de ce que les banques pourraient vous offrir : les indemnisations restent légères face à celles obtenue devant la justice.

L’action en justice est certes plus juteuse, avec plusieurs dizaines de milliers d’euros de remboursements à la clef, mais elle est surtout beaucoup plus longue et nécessite une aide judiciaire. C’est pour cette raison que nous avons mis en place notre forfait justice, qui vous permet d’être accompagné par un expert financier durant toute la procédure. Il faut être patient comme nous vous l’avons dit, cela peut prendre plusieurs mois voire plusieurs années pour obtenir réparation, mais le montant des indemnisations compensent généralement le temps perdu pour monter la procédure et la suivre jusqu’au bout.