Le Blog

Crédit immobilier, et défense des consommateurs

29 janvier 2017



Lorsqu’on parle de la défense des consommateurs, on parle très souvent de l’UFC-que choisir, l’organisme le plus connu et le plus actif en France. Mais saviez-vous que certaines associations sont spécialisées dans le domaine banquier ?

 

L’AFUB alerte sur les dérives des banques !

L’AFUB, c’est l’Association Française des Usagers des Banques. Sa spécialité : informer et défendre les usagers face aux abus des banques et établissements de crédit. Cela fait maintenant 10 ans que l’AFUB a été créée, et 10 ans qu’elle alerte sur les dérives liées à l’établissement des crédits immobiliers. Elle fait face à des milliers de témoignages de clients qui se plaignent des décisions et choix arbitraires pris par les banques. Et malgré cela, les abus continuent et ne cessent de s’accroitre.

On pourrait logiquement se demander pourquoi les banques continuent de faire des erreurs dans les dossiers de crédit, cela malgré les alertes de ces associations, ou face aux revendications justifiées que nous proposons à nos clients. Peut-être est-ce plus rentable pour elles de continuer les pratiques anciennes telles que l’année lombarde, ou les erreurs de TEG, qu’elles soient volontaires ou involontaires.

Car depuis plusieurs années maintenant, les plaintes se multiplient face aux banques et organismes de crédit, les clients réclamant des dédommagements en retour de ces erreurs. Et ces réclamations sont très souvent justifiées, ce qui peut parfois être lourd de conséquences pour les banques :

  • Remboursement des intérêts d’emprunts,
  • Déchéance des intérêts des prêts pour les années à venir,
  • Application du taux légal proche de zéro à la place du taux contractuel.

C’est un immense bénéfice pour le consommateur, mais de lourdes pertes pour les établissements de crédits, qui peuvent y laisser plusieurs dizaines de milliers d’euros sur un procès. Les banques jouent parfois la montre en profitant des délais de justice extrêmement longs, essayant d’épuiser le plaignant, mais au final le bénéfice en reviendra au consommateur qui aura patienté suffisamment longtemps pour en récupérer une somme rondelette : imaginez-vous, dans 2 ans, 3 ans ou 5 ans, empocher un chèque de 50000€ ou 90000 € ? Car ce sont de telles sommes qui sont en jeu, et le jeu en vaut alors la chandelle.

Mais le déclenchement d’une telle procédure ne peut se faire que si vous êtes sûr que le prêt comporte une faille, et que cette faille est suffisamment importante pour être éligible au remboursement des intérêts. C’est là où nous intervenons, en vérifiant pour vous votre crédit immobilier. C’est une procédure qui nécessite l’œil d’un expert, et la connaissance de la jurisprudence qui vous permettra de gagner en cas de procédure. Car il existe des dizaines de cas dans lesquels les banques ont été condamnées, et seul un expert du crédit peut vous indiquer laquelle correspond à votre cas particulier, et vous permettra de gagner la procédure, ou simplement négocier avec votre banquier…

 

Vous vous demandez si votre prêt comporte des erreurs ?  Faites analyser votre crédit immobilier.   

Vous souhaitez plus d'informations ? Contactez-nous