Le taux d'intérêt légal

Lisez bien cet article : c’est là-dessus que nous allons mener nos principales actions pour vous faire gagner de l’argent…

Le taux d’intérêt légal est prévu par l’article L. 312-2 du Code monétaire et financier. Ce taux, publié au Journal Officiel de manière semestrielle, fixe le coût de l’argent en cas de versement d’une somme destinée à réparer un dommage. Vous pouvez constater ci-dessous l’évolution du taux d’intérêt depuis le début des années 2000

 

taux legal interet

 

Généralement, votre banque vous fixera un taux d’intérêt qui sera bien supérieur au taux d’intérêt légal : elle applique sa marge financière : par exemple, début 2016 le taux légal est de 1,01%, mais les banques ont appliqué des taux d’intérêt compris entre 1,5 et 2%, suivant la durée d’engagement du crédit.

C’est pour cela que vous arrivez généralement à négocier une réduction du taux d’intérêt, la banque rognera sur sa marge. Mais c’est également  sur ce point que vous disposez d’un levier financier, qui vous permettra de gagner beaucoup plus d’argent que vous ne pouvez l’imaginer.


La banque peut-elle être sanctionnée?

La réponse est oui : on parle alors de « nullité des intérêts conventionnels ». Le taux fixé par votre banque est déclaré invalide. C’est alors le taux légal qui devra être appliqué.   Le crédit conserve sa validité, et conserve les mêmes modalités (assurance décès invalidité, garanties, durée, etc…). Mieux, cette clause est rétroactive : vous pouvez être remboursé du surplus d’intérêt que vous avez déjà payé !

 

 

FAITES ANALYSER VOTRE CREDIT IMMOBILIER
PASSEZ COMMANDE ICI